Quelques remarques rapides sur le conseil municipal du 20 mai 2021

Vocabulaire
Tous les conseillers municipaux s’obstinent à appeler Stéphanie Von Euw Madame LE maire au lieu du Madame LA maire qui paraît pourtant évident. 

L’ambiance
Toujours aussi chaleureuse entre la maire et la prétendue opposition des élus de Pontoise Ecologique et Solidaire.
Nettement plus froide en revanche entre la maire et Gérard Seimbille. Alors que jusqu’alors, les relations semblaient être revenues au beau fixe entre les deux anciens concurrents de droite à la succession de Philippe Houillon, elles se sont carrément refroidies lors de ce conseil. Se croyant autorisé à faire valoir son expérience en terme de gestion des ressources aquatiques, Gérard Seimbille s’est longuement fait le défenseur des habitants du Chou, son quartier, insuffisamment prévenus selon lui des dangers d’inondation. Il s’est alors heurté à une sèche réplique de la maire qui a encouragé Emmanuel Pezet à remettre l’insolent à sa place.
Si ce petit incident n’a pas d’intérêt en soi, il est en tout cas extrêmement révélateur du caractère de Madame la maire. Alors qu’on croyait que la rancune avait été jetée à la rivière après les élections, on constate qu’il n’en était rien pour Stéphanie Von Euw qui n’oublie rien et ne pardonne pas. Nous reviendrons sur ce point dans un prochain article sur les élections départementales et régionales qui approchent.

Sécurité
Sandra N’Guyen Dérosier, qui fait partie de cette « gauche » qui a manifesté aux côtés de policiers factieux devant l’Assemblée Nationale, s’est demandée, dans un éclair de lucidité, si à la place d’une caméra de vidéosurveillance systématiquement cassée aux Louvrais, il ne serait pas plus pertinent de créer un poste de régisseur. Il lui a été répondu qu’on n’avait pas les chiffres exacts, mais que les caméras étaient indispensables. Comment le sait-on ? Cela ne sera pas dit. Et pour cause !
Depuis des années, PAGV demande en vain un bilan précis de l’utilisation des caméras de vidéosurveillance depuis leur installation dans la ville. Rappelons qu’à Nice, le suréquipement de la ville en caméras de vidéosurveillance n’a en rien empêché l’horrible attentat du 14 juillet 2016. 

Questions
Les conseillers municipaux qui ne lèvent pas les yeux de leur portable pendant tout le conseil, se voient-ils retirer une partie de leurs indemnités d’élus ?
Que penser des conseillers qui portent le masque quand ils se taisent et le retirent quand ils parlent ?

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*