Lettre ouverte

[à nos camarades de Pontoise Ensemble]

Chers camarades de Pontoise Ensemble

Avant les vacances, comme convenu lors d’une rencontre de trois d’entre nous avec Anne Flipo, nous vous avons fait parvenir un document de 4 pages qui comprenait une partie importante de ce que nous pensons devoir figurer dans le programme social et écologique d’une liste réellement à gauche.

Suite à cet envoi, nous pensions que vous nous répondriez sur le fond. Non seulement il n’en a rien été, mais comme si nous ne vous avions rien transmis, vous continuez à nous proposer l’unité pour l’unité sans nous dire sur quoi reposerait notre accord.

C’est d’autant plus surprenant que cette méthode que vous aviez mise en œuvre en 2014 pour constituer la liste Pontoise pour tous a montré dans les faits toutes ses faiblesses. Aujourd’hui, en effet, la liste en question est divisée en trois. Et encore, nous constatons qu’Albert Noumowé et Anne-Marie Thouron signent une tribune à tour de rôle. N’aurait-il pas mieux valu vous mettre d’accord avant les élections ?

Prenons quelques fondamentaux pour PAGV :

1) Pour une politique vraiment à gauche au sein de la CACP

Il n’est un secret pour personne qu’en 2014 la liste Pontoise pour tous était une liste soutenue par Dominique Lefebvre qui pensait que Pontoise était une des deux villes à gagner par son camp. Or, pour PAGV, la politique menée par le président de l’agglomération, au service de très grandes entreprises privées (Véolia, Vinci, SPIE..) est à l’opposé de ce que nous voulons mettre en place en terme de gestion des services publics locaux. Pontoise pour tous ne réclamait d’ailleurs pas le retour à une gestion publique de l’eau, mais simplement un meilleur contrôle du délégataire. Avez- vous changé de position ? Nous vous avons, par ailleurs, précisé que nous étions en désaccord avec la position d’EELV de fusionner les 13 communes.
Est-ce votre cas ?

2) Pour un Centre Municipal de Santé

Vous nous dites apprécier la campagne de PAGV pour un Centre Municipal de Santé. Fort bien. Mais au conseil municipal, l’élue PAGV a été la seule à ne pas voter les 300 000 € (!) de budget alloués à l’installation d’une maison médicale sans médecins dans des préfabriqués. Autrement dit à refuser de jeter l’argent du contribuable par les fenêtres.
Le regrettez-vous ?

3) Contre la vidéosurveillance

Depuis que PAGV est présent au conseil municipal, c’est-à-dire 2008, notre refus de la vidéosurveillance a été constant. Or, nous lisions dans le programme de Pontoise pour tous : “Dans le cadre de la politique de prévention-sécurité de notre ville, le projet de vidéosurveillance doit être dimensionné au niveau de l’agglomération compte tenu des coûts en ressources humaines et financières qu’il suppose”.
Avez-vous changé d’avis ?

4) Le parking de centre-ville

Depuis 2008, nous avons constamment bataillé pour limiter l’accès des voitures au centre-ville de Pontoise et pour améliorer les circulations douces. C’est pourquoi, nous avons combattu la création du parking sous les jardins de la ville qui règlera peut-être quelques problèmes de stationnement, mais ne fera qu’aggraver la densité de la circulation. Or, vous avez voté ce projet. On ne peut pas vous reprocher une certaine cohérence puisque la “réalisation d’un parking accessible en centre- ville” était la deuxième mesure à prendre parmi les 108 figurant dans le programme de Pontoise pour tous.
Vous comprendrez que c’est un problème pour nous.

Ce ne sont pas des éléments mineurs que nous rappelons ici. Nous voulons souligner par là qu’on ne peut pas sérieusement parler d’unité sans parler de programme. Nous nous interrogeons ainsi sur l’alliance que vous semblez avoir réalisée avec les deux groupes Place Publique et Graines. Partagez-vous des objectifs concrets avec eux ou bien considérez-vous qu’il suffit de se dire d’accord pour préparer ensemble un “programme municipal alternatif et ambitieux” ? Nous vous avons d’ailleurs précisé à plusieurs reprises qu’il n’était pas question pour nous de faire cause commune avec le Parti Socialiste. Or Graines est un cache-sexe du PS et Place Publique était leur allié lors des élections européennes. Pensez-vous que nous n’avons aucune raison de nous inquiéter ?

Dans le texte que nous vous avons remis, nous écrivions en conclusion que “PAGV (était) une structure accueillante, ouverte en son sein et ouverte la discussion avec les autres”. C’est toujours le cas et cela signifie concrètement la chose suivante :

Vous connaissez des éléments importants de notre programme, nous ne connaissons pas le vôtre. Soit vous nous en informez et nous jugerons sur pièces, soit certains d’entre vous sont déjà en accord avec le nôtre et ils sont les bienvenus au sein de PAGV.

Amicalement

PAGV le 12/2019

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*