Pour sauver les Terres de Gonesse

Pour le projet CARMA

Pour protester contre l’évacuation de la ZAD

Le jugement est tombé vendredi soir 19 février et a été notifié lundi 22 en fin d’après-midi. Il ordonne «l’expulsion de Bernard LOUP et de l’association COLLECTIF POUR LE TRIANGLE DE GONESSE et de tous occupants (…) avec le concours de la force publique, sous astreinte de 500 euros par jour de retard».

Mardi matin 23 février, les CRS ont envahi la ZAD et plus que jamais, la mobilisation la plus large possible est nécessaire.

La gare en plein champ était censée desservir une zone d’activités de 280 hectares, avec le projet EuropaCity abandonné en 2019, et un centre d’affaires. Aujourd’hui le maire de Gonesse, le président de l’agglomération Roissy-Pays-de-France, la présidente du conseil départemental du Val d’Oise continuent à  vouloir cette gare sans que quiconque ne sache exactement ni ce qu’elle desservira, ni comment elle sera financée, ni même si elle parviendra un jour à atteindre une quelconque forme de rentabilité.

La réalisation de cette gare entrainerait l’artificialisation de 110 ha dans un premier temps, mais à terme, le risque est grand que toute la pointe sud du Triangle le soit aussi. Ces terres sont parmi les meilleures en Europe et contribuent à refroidir Paris en cas de canicule. 2 à 3% de ce que nous
mangeons en Ile de France est produit sur place.

Luttons pour préserver ces terres et développons une agriculture nourricière et de qualité avec le projet CARMA.

Rassemblement à Cergy-Pontoise, devant la gare Cergy-Préfecture,
vendredi 26 février à 12h30

Quelques images du rassemblement de ce jour, en soutien aux militant.e.s arrêté.e.s, devant le commissariat de Cergy :

Intervention de Clémentine Autain :

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*