Qui fait quoi ?

[ Tribune de septembre 2018 ] 

Le dernier dossier de Pontoise Mag était consacré aux compétences respectives des différentes collectivités locales : communes, communautés d’agglomération, départements, régions. Un tableau permettait de constater ce que nous affirmons depuis longtemps : les villes sont de plus en plus privées de leurs compétences au profit des communautés d’agglomération, instances pourtant non directement élues.

Doit-on pour autant exonérer les maires de toute responsabilité ? Combien de fois, en effet, n’entendons-nous pas, à propos du quartier Bossut, de la collecte des déchets, du chauffage urbain… la réplique magique : « C’est pas nous, c’est l’agglo ! » ? Si les communes ont été effectivement délestées de nombreuses compétences qui étaient les leurs, on ne peut pas laisser dire que c’est le cas des maires, et particulièrement ceux des villes importantes comme Pontoise. Ainsi, dans la communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise, instance au sein de laquelle il n’existe pas d’opposition, M. Houillon joue un rôle essentiel, à la mesure du poids de la ville qu’il représente.

S’il est donc juste de dire que les villes et leurs citoyens, jamais consultés sur les décisions de l’agglomération, ont perdu tout contrôle, on ne peut pas en dire autant des maires.

Face à la droite classique ou macronienne et compte-tenu de la déliquescence du parti socialiste et de ses alliés, l’avenir appartient aux citoyens qui prendront leurs affaires en main. Nous serons à leur côté.

(tribune PAGV publiée dans Pontoise Mag’ de septembre 2018)

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*