Une première victoire

[ Tribune d’avril 2018 ] 

Un mois et demi après l’abandon du projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes, c’est un autre grand projet inutile qui vient de prendre un coup dans l’aile. Le 6 mars, en effet, le tribunal administratif de Cergy-Pontoise a annulé l’arrêté préfectoral autorisant la création de la zone d’aménagement concerté (ZAC) du “triangle de Gonesse”, où doit être construit, entre autres, EuropaCity. Le tribunal a jugé que “les insuffisances de l’étude d’impact ont nécessairement, par leur importance et leur cumul, été de nature à nuire à l’information complète de la population et à exercer une influence sur la décision de l’autorité administrative.”

C’est une excellente nouvelle pour tous les opposants à ce projet démentiel qui émettrait des milliers de tonnes de CO² avec ses 30 millions de visiteurs prévus par an. Rappelons qu’il s’agit de construire un immense centre de commerces et de loisirs – dont une piste de ski ! – au milieu d’un quartier d’affaires et d’hôtels. Tout cela sur 300 hectares de terres agricoles considérées parmi les plus fertiles d’Île-de-France.

Mais les promoteurs d’EuropaCity – la société Immochan, filiale immobilière d’Auchan et la multinationale chinoise Wanda – ne vont pas abandonner pour autant la bataille. D’ailleurs, sur le fond, ce n’est pas le principe même du projet qui a été invalidé par le tribunal. La mobilisation doit continuer.

(tribune PAGV publiée dans Pontoise Mag’ d’avril 2018)

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*