Santé Agglo écrit aux élu.e.s du conseil communautaire

A défaut d’être reçu par le président du Conseil Communautaire de l’agglomération de Cergy-Pontoise (M. Jean-Paul Jeandon, qui ignore nos demandes de rendez-vous depuis plusieurs mois), le collectif Santé Agglo a adressé un courrier, le 5 avril avril dernier, à l’ensemble des conseillères et conseillers communautaires.
En voici la teneur :

Madame, Monsieur,

Comme vous le savez probablement, le Collectif santé-agglo, composé de sept associations de l’agglomération, est à l’initiative d’un appel de 121 professionnels de santé adressé à M. Jean-Paul Jeandon pour qu’il crée un Centre de santé intercommunal.

Face à la désertification médicale qui s’étend dans notre pays et bien sûr également dans notre agglomération, de plus en plus de collectivités ( villes, agglomérations, départements) font le choix politique de salarier leurs médecins. Dans de telles structures ces professionnels, déchargés de toute tâche administrative, travaillent en équipe et consacrent du temps à la prévention. Le tiers payant est la règle et les dépassements d’honoraires inconnus.

Certes, la santé ne relève pas des compétences des conseillers communautaires que vous êtes, mais souvent nécessité oblige. C’est ainsi que le président du conseil départemental de Saône-et-Loire a eu le courage d’être le premier à se lancer dans l’aventure en 2018. Il a accueilli, il y a à peine trois mois, le 74ème professionnel de santé à Mâcon. C’est ainsi que le maire d’Amblainville, petite commune de l’Oise a embauché un généraliste en août 2021 et s’apprête à en embaucher un second.

Nous vous invitons à vous pencher sur ces deux exemples à l’équilibre financièrement et qui font l’unanimité chez les habitants.

Pourquoi ce qui s’est fait dans un département de 550 000 habitants et dans une petite ville de 2000 habitants ne pourrait pas se faire dans notre agglomération ? La seule réponse à cette question serait que le courage et la volonté y manqueraient, malgré une situation extrêmement critique : 1 généraliste pour 2000 habitants à Cergy et à Pontoise. 1 généraliste pour 3000 habitants à Éragny.

Votre assemblée se revendique de la recherche du consensus plutôt que de se résigner à une opposition stérile. On sait pourtant que nos ville sont capables de se faire concurrence. N’a-t-on pas vu récemment une généraliste de Pontoise partir pour …. Saint-Ouen l’Aumône ?

Avec les 121 professionnels de santé – généralistes, urgentistes, infirmières, aide-soignantes, dentistes, psychologues, orthophonistes, kinés, podologues, pharmaciens… – qui sont aujourd’hui mobilisés, œuvrons ensemble pour la création du Centre de santé de Cergy-Pontoise.

Notre rencontre avec Keltoum Rochdi, conseillère communautaire chargée des solidarités a montré que nous partagions le constat de l’ampleur de la pénurie sur notre territoire. Maintenant, nous attendons que le président de la CACP nous reçoive afin que nous lui remettions en main propre l’appel des 121 pour un Centre de Santé. Nous comptons sur vous pour appuyer cette démarche et prendre ensemble la décision de sa création. Elle est dans l’intérêt de tous.

En comptant sur votre soutien, nous vous prions d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de nos salutations distinguées.

Le Collectif Santé Agglo


Pour télécharger le courrier, cliquer sur l’image :

On en parle également dans les médias locaux :

Sur RGB radio, dans le journal du 30 mars 2022 ;

Et sur le site de VOnews, dans un article également du 30 mars.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*