Devinettes

Deux devinettes à propos du conseil municipal du 17 mars 2022 :

1) Sachant qu’il existe, au sein du conseil municipal, un groupe intitulé “Pontoise Écologique et Solidaire” (PES), composé de 4 membres, qui a fait remarquer que la part du développement durable dans le budget global de la ville est de moins de 2% ?

Cochez la bonne réponse :

  • Réponse 1 : Sandra N’Guyen Dérosier (PES)
  • Réponse 2 : Gérard Bommenel (PES)
  • Réponse 3 : Florence Chambon (PES)
  • Réponse 4 : Matthieu Drevelle (PES)
  • Réponse 5 : Autres

La bonne réponse est la réponse 5. Il s’agit de Gérard Seimbille, élu de droite.
Et oui, c’est un peu gonflé de la part de celui qui fut pendant 3 mandats le bras droit de Philippe “tout-voiture” Houillon et qui reçu même le titre, ex-aequo avec celui-ci et Mme Von Euw, de chevalier de l’ordre du BOEVEP (« Bagnoles On En Veut Encore Plus ») !
(Souvenir ici)

2) Sachant qu’il existe, au sein du conseil municipal, un groupe intitulé “Pontoise Écologique et Solidaire” (PES), composé de 4 membres, qui a fait remarquer que le contrat de délégation de service public (DSP) signé avec Indigo ne permettrait pas à la Ville de recevoir des recettes suffisantes pour rembourser les investissements qu’elle a engagés pour la création du parking Jean-Luc Maire ?

Cochez la bonne réponse :

  • Réponse 1 : Sandra N’Guyen Dérosier (PES)
  • Réponse 2 : Gérard Bommenel (PES)
  • Réponse 3 : Florence Chambon (PES)
  • Réponse 4 : Matthieu Drevelle (PES)
  • Réponse 5 : Autres

La bonne réponse est la réponse 5. Il s’agit de Gérard Seimbille, élu de droite.
Et oui, c’est un peu gonflé de la part de celui qui, alors adjoint aux finances de M. Philippe Houillon, avait déclaré à propos d’une autre DSP qu’elle était “exagérément (protectrice) des intérêts de la ville” et avait donc décidé de déplafonner les bénéfices du délégataires. (Souvenir ici)

Commentaire de PAGV :

L’intitulé PES comporte une lettre de trop, en l’occurrence le « E ». Il s’agit en réalité d’une liste PS, comme on le verra lors des prochaines élections législatives. À ce titre, on ne s’étonnera pas de leur silence quand il s’agit de dénoncer l’absence d’intérêt de la municipalité pour l’écologie. On ne s’étonnera pas non plus de leur incapacité à comprendre, même quand ils ont les chiffres sous les yeux, que PAGV avait raison de se battre pour une gestion en régie du stationnement.

Gérard Seimbille avait en son temps défendu la DSP. Il a au moins l’honnêteté de se demander si ce n’était pas une erreur.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*