Une histoire de symbole

Lettre ouverte à Mme Stéphanie Von Euw, maire de Pontoise

Depuis plusieurs années, PAGV dénonce la présence d’hommages à des personnalités bien peu compatibles avec les valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité dans les rues de Pontoise.

Ainsi nous regrettons, dénonçons même, l’honneur fait à Adolphe Thiers (le “boucher de la Commune”), qui donne son nom à l’une des rues principales du centre-ville, ou encore au général Charles Victoire Emmanuel Leclerc, dont une statue trône majestueusement au sommet de cette même rue Thiers, au pied de la cathédrale Saint-Maclou, face à la gare.

cliquer sur l’image pour agrandir

Pire encore s’agissant de cette statue, la falsification de l’Histoire inscrite sur le mobilier urbain devant la gare, qui fait de ce personnage un pacificateur, alors que la mission que lui avait confiée Bonaparte était purement et simplement de rétablir l’esclavage.

Suite à notre action du 18 septembre dernier à l’occasion des journées du patrimoine (lire ici), nous avons interpellé la maire de Pontoise afin qu’a minima elle rétablisse la vérité historique en remplaçant l’inscription litigieuse par un texte qui permettra à chacun et chacune de savoir qui était véritablement ce général Leclerc auquel notre ville croit encore devoir rendre hommage. En attendant, bien sûr, le débat qui s’impose sur le maintien ou non d’un tel symbole.


Voici le texte de la lettre adressée à la maire ce 27 septembre :

1 Trackback / Pingback

  1. 18 novembre 1803 : la bataille de Vertières – Pontoise A Gauche Vraiment

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*