Notre patrimoine ?

Retour sur notre action menée à Pontoise en marge des journées du patrimoine.

Samedi 18 septembre 2021, des militant.e.s et sympathisant.e.s de PAGV, en présence de représentantes de l’Association des Amis Haïtiens de Paris (AAHP), se sont rassemblé.e.s devant la gare puis au pied de la statue du Général Leclerc, afin de dénoncer la symbolique colonialiste et esclavagiste de cette statue et du choix de la municipalité de perpétuer l’hommage rendu à ce sinistre personnage en continuant à le présenter comme un héros national dont il serait “normal” d’honorer la mémoire.

Après avoir rappelé les motivations de notre action du jour, nous avons tout d’abord recouvert le panneau “touristique” placé devant la gare qui fait une présentation mensongère et insultante pour l’Histoire de ce général bonapartiste, afin de rétablir la vérité sur ces faits et actes, notamment lors de son expédition à Saint-Domingue :

Nous nous sommes ensuite rendu.e.s aux pieds de l’arrogante statue, en remontant le rue Thiers – autre symbole particulièrement honteux – où nous avons rhabillé le socle du monument à l’aide d’un voile noir sur lequel nous avons exposé des panneaux, réalisés par Roland Delelo, exprimant la souffrance des peuples opprimés et rendant hommage à leur lutte pour leur libération et leur émancipation.

Nous avons également expliqué notre démarche aux passants et à la presse présente ce matin.

Petit résumé en vidéo de cette action :

Enfin, ci-dessous, le texte du tract distribué ce jour-là :

Le voyageur qui sort de la gare de Pontoise, “ville d’Art et d’Histoire”, se retrouve immédiatement face à la rue Thiers que surplombe la statue du général Leclerc.

Adolphe Thiers est connu pour être le responsable de la sanglante répression des communards.

Charles Victoire Emmanuel Leclerc, moins connu, ne doit pas être confondu avec le général Philippe Leclerc qui dirigeait la 2ème DB chargée de libérer Paris de l’occupation nazie. Sur le panneau urbain implanté devant la gare, on peut lire qu’il a été « envoyé par Napoléon Bonaparte à l’île de Saint-Domingue pour la pacifier et qu’il s’acquitta remarquablement de sa tâche ».

Une telle présentation est tout simplement une falsification de l’Histoire et une honte pour Pontoise.

Qu’en est-il en réalité ? 

Ce général Leclerc n’est en rien un pacificateur, encore moins un libérateur. La tâche que lui avait assignée le Premier Consul Bonaparte était de rétablir l ‘esclavage qui avait été aboli par la République en 1794. Il débarque à Saint-Domingue en février 1802 à la tête d’un corps expéditionnaire de 23 000 hommes. Les habitants de l’île refusent de retourner à l’état d’esclaves et mettent Toussaint Louverture à la tête de leur révolte. Ce dernier sera arrêté par traîtrise par Leclerc et envoyé en France où il mourra de froid en avril 1803. Mais les troupes françaises seront vaincues et Haïti deviendra la première république noire au monde.

Que demandons nous ? 

On ne peut pas dire que la statue d’un esclavagiste en si bonne place soit un symbole glorieux pour notre ville. Mais tant qu’elle restera en place, la moindre des choses serait que la vérité soit rétablie sur ce triste personnage.

Quant à Thiers, alors que nous célébrons le cent cinquantième anniversaire de la Commune de Paris, il serait temps qu’une des principales artères de Pontoise ne porte plus le nom de cet assassin. On pourrait ainsi revenir à la sagesse du conseil municipal de 1871 qui avait changé la rue impériale en rue de la gare.

A moins qu’on ne l’appelle rue Toussaint Louverture ?



Pour télécharger ce tract, cliquez sur l’image :

Dans la presse :

Article du 18 septembre 2021 sur le site du Parisien : «Des symboles racistes qui glorifient l’esclavagisme»: à Pontoise, la statue Leclerc et la rue Thiers dérangent

Article du 21 septembre 2021 sur le site de La Gazette du Val d’Oise : Val-d’Oise. Pontoise : la statue du « général Leclerc » rhabillée pour les Journées du patrimoine

3 Trackbacks / Pingbacks

  1. Une histoire de symbole – Pontoise A Gauche Vraiment
  2. Statue du Général LECLERC : réponse à un Pontoisien – Pontoise A Gauche Vraiment
  3. 18 novembre 1803 : la bataille de Vertières – Pontoise A Gauche Vraiment

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*